Réfrigération et fluides frigorigènes

Les caractéristiques dont les fluides frigorigènes doivent avoir:

Ils doivent se vaporiser et se liquéfier sous les pressions appliquées.

La température d'évaporation doit être très basse.

Il ne devrait pas y avoir de la décomposition et combustion chimiques. Le fluide ne devrait également pas être toxique et ne devrait pas entrer en réaction suite au contact avec des surfaces métalliques.

Ils doivent être capables de fonctionner à faible puissance.

Ils devraient avoir un faible coût et être facilement disponibles.

Ils ne devront pas provoquer de la rouille au tuyau ou au système à travers lesquels ils passent.

Quels sont les fluides frigorigènes les plus utilisés dans les systèmes de refroidissement au fréon:

Dans ces modes de réalisation, les habitats ou zones de stockage sont refroidis par l’envoi de la chaleur depuis la source à basse température vers  l'environnement à température élevée. La chaleur se déplace normalement des températures élevées aux températures inférieures. Par conséquent, l'importance de l'isolation dans diverses applications est très grande. C’est pourquoi, les matériaux isolants ayant un faible coefficient de conductivité thermique sont utilisés. Le polyuréthane est le plus utilisé parmi ceux couramment utilisés dans les systèmes actuels. L’isolation est nécessaire pour maintenir la basse température dans une espace réfrigérée et réduire l'énergie et la puissance requises pour atteindre une température basse. Le principe de fonctionnement du cycle de refroidissement a été décrit mathématiquement par Sadi Carnot en 1824 en utilisant une machine thermique. Les systèmes de refroidissement les plus communes utilisent le cycle  basé sur les pompes à chaleur à changement de phase ; toutefois, les pompes à chaleur à absorption (par absorption) sont également utilisées dans de nombreuses applications.

R401A

Il s’agit d’un mélange zéotropique composé de R22, R124 et R152a (en poids, respectivement un taux de 52/33/15 %) et admis comme un alternatif de R12. Contenant du HCFC, il n’est pas un alternatif final et peut être utilisé jusqu'en 2030.

R402A

Il s’agit d’un mélange zéotropique composé de R22, R125 et R290  (en poids, respectivement un taux de 38/60/2 %) et admis comme un alternatif de R502. Contenant du HCFC, il n’est pas un alternatif final et peut être utilisé jusqu'en 2030.

R404A

Il s’agit d’un mélange zéotropique composé de R125, R134a et R143a (en poids, respectivement un taux de  44/4/52 %) et admis comme un alternatif de R502. Contenant du HCFC, il n’est pas un alternatif final et peut être utilisé jusqu'en 2030.

R407A / R407B / R407C

Ils s’agissent des mélanges zéotropiques composés de R32, R125 et R134a (en poids, respectivement un taux de 20 / 40 /40%, 10 / 70 / 20 % et 23 / 25 / 52%)  et admis comme un alternatif de R502.

R410A

Il s’agit d’un mélange près du point azéotropique composé de R32 et R125 (en poids, un taux de 50/50 %) et admis comme un alternatif de R22. Ses propriétés thermodynamiques théoriques ne sont pas aussi bonnes que R22. Cependant, sa capacité de transfert de chaleur est très bonne. Dans la transformation de R22 - R410, il est nécessaire de repenser le système. Si cette modification est apportée, l'efficacité du système s’améliorera de 5% par rapport à la R22. Le fort effet de serre est le plus grand inconvénient.

R500

Il s’agit d’un mélange azéotropique composé de R500, R12 et R152a. Le taux de mélange en poids est de 73,9 % R12 et 26,2% R152a. Il est utilisé à faible taux comme un alternatif de R12. Il possède une meilleure valeur COP par rapport au R12 et une plus grande capacité de refroidissement volumétrique de 10 à 15%.

R502

Il s’agit d’un mélange azéotropique composé de R502, R22 et R115. Le taux de mélange en poids est de 48,8 % R22, 51,2% R115. Les domaines les plus utilisés sont le transport réfrigéré et la réfrigération commerciale. Sa production a cessé en raison de sa teneur en CFC. Il a une capacité de refroidissement volumétrique élevée à basse température. Il se montre de  1% à 7% plus élevé que R22 dans l’intervalle compris entre –20 à –40 ° C. En fonction des conditions de fonctionnement, sa valeur COP est plus faible de 5 à 15% par rapport au R22.

R507

Composé de R507, R125 et R134a (en poids, un taux de 50/50%), il est admis comme un alternatif au R502.


 
Obtenir Une Offre Obtenir Une Offre